L'abricot

Un jour, quand j’étais petit, papyllote ( papy Eliotte, le papy de Castro ) est rentré du marché avec son panier rempli de fruits et de légumes multicolores. Parmi eux, il y avait des abricots.

Je n’en avais jamais vu d’aussi gros !

- Papyllotte je peux prendre un abricot  ?

- Non, nous allons manger. Tu en auras deux au dessert.

Mais je n’eus pas la patience d’attendre le dessert. Tandis qu'il  tournait le dos, je chipais  un abricot et me cachais derrière le fauteuil du salon pour le croquer. Je crois que je n’ai jamais mangé un abricot aussi bon que ce jour-là.

A peine le fruit fini, papyllotte m’appela :

- Castro , viens mettre la table !

Panique à bord !!! Que faire du noyau de l’abricot ? Si je ne le cache pas, papyllotte va se fâcher ! C’est à ce moment que mes yeux se sont portés sur l’unique plante du salon. J’enterrai mon noyau dans la terre.

- Voilà, j’arrive tout de suite.

- Que faisais-tu dans le salon ?

- Rien, rien, je regardais le soleil par la fenêtre.

Cependant, dans les semaines qui suivirent, je tremblais chaque fois que grany ( ma grand mère ) arrosait la plante : j’avais peur que le noyau remonte à la surface !

Mais quelques temps plus tard, elle  s’écria :

- Ho ! Un arbre mystérieux pousse dans ma plante !

Elle alla chercher un autre petit pot à la cave, le remplit de terre, et y replanta délicatement l’arbre minuscule.

L’arbre poussa vite et papyllotte dû bientôt le replanter dans le jardin. Une fois le travail accompli, il dit à Grany:

- Je voudrais que tu m’expliques pourquoi tu appelles cet arbre « L’arbre mystérieux ». Il n’y a pas de mystère, c’est un abricotier !

Grany tourna la tête vers moi :

- Petit   gourmand, tu avais volé un abricot !

Je ne me suis pas fait disputer, je pense qu'elle  avait compris depuis longtemps. Mais  grâce à cet arbre, j’ai compris qu’il ne sert à rien de mentir : un jour ou l’autre, les mensonges sont découverts.

image1 2.jpeg
image3.png

mon arbre

mon papy